Tops et flops des techniques managériales en 2015

Ressources humaines
Dans le quotidien d’une entreprise, chaque décision que prend un manager influence les équipes. Cet impact peut plus ou moins être positif, et peut devenir, dans les situations de tensions sociales, un facteur de risques psychosociaux. Classement des techniques managériales à abandonner ou à développer.
Des choix managériaux conduisant à des situations de harcèlement

La jurisprudence a admis, à plusieurs reprises, que des choix managériaux pouvaient être à l’origine de situations de harcèlement. Encore récemment, un salarié s’estimant victime de harcèlement moral s’est prévalu devant la Cour d’appel de Limoges (arrêt du 13 octobre 2015), d’une ambiance de travail nocive dans son service, de la dégradation de ses conditions de travail avec l’arrivée de nouveaux responsables, d’une surcharge de travail dénoncée par son CHSCT, ainsi que d’un danger grave et imminent en matière de risques psycho-sociaux. Les employeurs ne doivent donc plus prendre de décisions managériales mettant en danger leurs salariés. Ils doivent sous-peser les conséquences de leur management traditionnel et privilégier des formes plus saines et bienveillantes.

Des formes de management plus saines et bienveillantes

Le management est trop souvent associé à un sentiment de hiérarchie, de directives, d’objectifs ou de résultats. Or, manager c’est aussi être responsable du bien-être de ses équipes et savoir détecter chez elles tout dysfonctionnement humain qui viendrait nuire à la bonne santé des personnes et de l’entreprise. Selon le baromètre « performance sociale et compétitivité » d’Opinion Way de juin 2015, les entreprises les plus performantes seraient celles où les salariés voient leur avis pris en compte et où ils se sentent reconnus dans leur travail. D’où l’idée de mettre en place des pratiques managériales plus saines et bienveillantes permettant, par exemple, à chaque salarié de comprendre la place qu’il occupe au sein de l’entreprise, mais aussi la stratégie, les difficultés et les succès de l’entreprise… Car ces techniques renforcent la santé, la motivation, la fidélité et l’efficacité de chacun.

Nul n’a besoin de rappeler qu’un salarié heureux au travail est un véritable atout pour l’entreprise !

© 2015, Maître Virginie Cecchetti, avocate au barreau de Nice & Delphine Rauch, docteur en droit
Articles associés

Commentaires

Réagissez à l’article